dimanche 27 juin 2010

Epinards à la mode de Singapour / Singapore Chili Spinach

English recipe below

Un plat bien épicé, comme on pourrait en déguster à Singapour... J'adore !


J'ai repris la recette de Halimah, en remplaçant le kangkong par des épinards, plus communs en Europe. Le kangkong, ou liseron d'eau, est une plante semi-aquatique qui pousse à l'état sauvage en Asie du Sud-Est.  A Singapour, on le sert souvent en accompagnement, revenu dans l'ail et du piment. De même que Halimah, j'ai omis la "végé-belachan" (simili-pâte de crevette), pour plus de simplicité.


Par "bien épicé comme à Singapour", entendez "particulièrement épicé pour un palais français". Si vous êtes sensibles au piment, vous pourrez réduire par 2 voire par 3 la quantité de piment. J'invite toutefois les téméraires à suivre la recette telle quelle, pour un beau voyage le temps d'un repas. 


Halimah est également co-fondatrice (avec Ganga) de la revue Veg Vibe, le premier magazine dédié au végéta*isme à Singapour. Ce projet, aussi généreux que magnifique, a vu le jour au printemps 2009. Adressé en premier lieu aux Singapouriens, Veg Vibe se révèle, pour nous Occidentaux, une rare opportunité de découvrir le végéta*isme d'un point de vue asiatique. Et nul besoin de prendre l'avion pour se tenir au courant : tous les numéros sont téléchargeables gratuitement ici.

Recette
Pour 2 personnes
250 g de feuilles d'épinard - 3 gousses d'ail - 3 piments oiseau - sauce de soja (j'ai pris tamari) - 1 cuiller à café d'huile d'olive
Laver les feuilles d'épinard. Peler et hacher l'ail. Ouvrir les piments, les débarrasser de toutes leurs graines, hacher la chair. 
Dans un wok ou une sauteuse, faire chauffer l'huile. Ajouter l'ail et les piments, faire revenir le temps qu'une bonne odeur se dégage. Ajouter les épinards et assaissonner avec de la sauce soja. Faire sauter jusqu'à attendrissement des épinards, tout en remuant à l'aide d'une cuiller en bois. 
Servir chaud.
Note : en début de cuisson, les piments dégageront un peu de particules irritantes pour le nez et les yeux. Pensez à mettre en marche la hotte ou à ouvrir une fenêtre.
Cette recette est sans gluten.
___________________________

A hot and tasty dish, as we can appreciate in Singapore. The original recipe asks for kangkong (also called Water Spinach or Water convolvulus). But I preferred to use regular spinach that is more available in Europe. I followed Halimah's recipe. As she did, I omitted the veg-belachan (vegetarian shrimp paste), for a simpler recipe.
Halimah is also co-founder (with Ganga) of the magazine Veg Vibe. It is the first magazine for vegetarians and vegans in Singapore. This generous and wonderful project was born in Spring 2009. Firstly dedicated to Singaporeans, Veg Vibe is, for Europeans like me, a rare opportunity to discover vegetarianism and veganism from an Asian point of view. We can download all the issues for free here.
Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

mamapasta a dit…

je me souviens avoir mangé un truc du genre en Thaïland..Il y a une trentaine d'année ( j'ai une mémoire gustative fabuleuse, à défaut de retenir le nom des gens) c'était du liseron d'eau alors ??je pensais à des épinards fermes , maintenant je sais.
téléchargeons avec entrain il fait trop chaud dehors pour jardiner...

La fourmi des Caraïbes a dit…

Épinards, ail, piment, sauce soja, Finalement c'est très simple, j'essaierais à l'occasion !
bizzz

Mlle Pigut a dit…

Alors là je te dis un grand merci!
Merci d'abord parce que je raffole des plats d'Asie du Sud-est bien épicés (j'ai tendance à rajouter du piment!), je cuisine très souvent des plats simples comme celui-ci, c'est tellement délicieux! Je suis aussi très contente de voir que je ne suis pas la seule à tenter des plats exotiques avec des produits locaux, bravo!
Ensuite, tu m'as permis de voyager en Asie avec le blog de Halimah! Personnellement c'est l'Indonésie que je connais surtout et là-bas, du kangkong, j'en ai mangé un sacré paquet! Souvenirs, souvenirs, j'ai presque le goût dans la bouche!
Et bien sûr, superbe découverte que cette jeune femme et son magasine Singapourien que je vais suivre de près! Je suis de loin l'émergence d'une petite voix végétarienne en Indonésie, c'est très intéressant de comparer l'avis de personnes végéta*iennes de cultures très différentes.
Encore merci!

Halimah Ilavarasi a dit…

Hi Virginie,

Thank you for putting up VegVibe on your blog :) Appreciate it very much. Hope to catch up with you soon and continue to enjoy the spinach dishes :D

Sweet Faery a dit…

Intéressant, tout cela. Je ne dis pas non aux plats épicés puisque j'ai la chance de ne pas y être particulièrement sensible. En revenant de Thaïlande, mon papa s'est lui aussi mis à donner du piquant à ses repas ! :)
Et il y a de superbes recettes chez Halimah, notamment avec de l'avocat, qui a l'air d'avoir une belle place dans la cuisine de Singapour.

Sandrine a dit…

Merci pour cette jolie recette et cette idée de magazine à lire pour découvrir le végétarisme dans d'autres cultures !

Virginie Péan a dit…

Mamapasta,
S'il y avait dans l'assiette des tiges et des feuilles, alors oui cela devait être du liseron d'eau. C'est une plante tendre et un peu plus fibreuse que les épinards. Normalement il se déguste cuit, mais j'ai essayé ses feuilles en salade, et c'était pas mal du tout.

La fourmi des Caraïbes,
Oui, c'est très simple, et ce ne sont pas les piments qui manquent vers chez toi, non ?

Mlle Pigut,
De rien. En fait, beaucoup d'immigrés tentent de reproduire certains de leurs plats préférés avec des produits locaux, quand des ingrédients manquent ou affichent un prix exhorbitant. Ainsi le concombre remplacera la papaye verte.
Si tu es intéressée par la cuisine en Asie du sud-est, je te conseille aussi le blog de Crystal, une autre Singapourienne : http://crystalbyblog.blogspot.com/
Elle a sur son blog des recettes formidables et généralement très simples.

Hi Halimah,
I wanted to post about Veg Vibe for so long... Congrats for your recipes on the June issue by the way. Your food column is always perfect.

Sweet Feary et Sandrine,
Halimah a cette capacité de naviguer entre plusieurs cultures culinaires : cuisine indienne, nyonya (de Singapour), occidentale. Pleine d'initiative, elle a aussi tenu la première pâtisserie végane à Singapour. Je l'avais déjà invitée pour un numéro de Vegmag l'année denrière. Et elle avait répondu à un interview sur ce blog (au sujet de la cuisine indienne) :
http://absolutegreen.blogspot.com/2009/06/5-plats-majeurs-en-cuisine-dinde-du-sud.html
http://absolutegreen.blogspot.com/2009/06/cuisiner-indien-au-quotidien.html
http://absolutegreen.blogspot.com/2009/06/cinq-ingredients-majeurs-en-cuisine.html