mardi 18 novembre 2008

Dans ELLE !


Cette semaine, ELLE magazine met en avant la cuisine Bio. Dans un dossier de 10 pages, vous attend une sélection d'ingrédients, de produits et d'idées aussi savoureuses qu'astucieuses, de bonnes adresses de bars, restaurants et magasins... sans oublier 10 recettes de chefs. Et j'ai le grand plaisir de vous annoncer que ma recette des Biscuits croquants au souchet figure aux côtés des créations d'Alain Passard (l'Arpège, Paris-7ème), Anne Brunner, Armand Arnal (La Chassagnette, Arles), Valérie Cupillard, Amandine Geers, Laurence Salomon (Nature & Saveur, Annecy), Jean-Luc Rabanel (L'atelier de Jean-Luc Rabanel, Arles), Alain Alexanian (A. Café, Paris 1er) et Clea. Merci ELLE et bonne lecture.

Mes précédents passages dans ELLE ici, ici encore et .

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

mamapasta a dit…

et bien, une belle consécration de plus...je vais t'extorquer un autographe quand je te verrais

Thierry a dit…

Moi j'aime le bio, et tout le monde devrais vivre et penser bio, cela vas avec le problème de l'énergie, de la pollution... C'est devenu un vrais challenge de cultiver bio, ça commence à intéresser sérieusement les agriculteurs, cela leur permet des revenus plus important, sauf que la culture à moins de rendement (= moins de revenus), alors gros dilemme. Mais on avance, cela à permi aussi de faire prendre consience d'un problème majeur, les pesticides de tout poil ne sont pas bon pour la santée humaine et on s'aperçois que plusieurs produits on été retiré de la vente, la multinational MONSANTO à même été poursuivi en justice pour le fameux "roundup", que nous avons utilisé un jour ou l'autre pour déserber notre jardin...
Ce n'est pas simple.
D'ailleur vous même, utilisez pour vos biscuits croquant au souchet 1/2 cuil/café de levure (chimique je suppose) ai-ce bio la levure chimique?
Je ne dénigre pas ce que vous faite, je veux juste redire que ce n'ai pas simple du tout de faire du bio en agriculture et c'est là à cette endroit que l'effort doit être porté si l'on veut réellement avancé, car il ne faut pas que le bio existe seulement pour une certaine catégorie, le bio doit devenir abordable pour tous. Une fois de plus le nerf sera : l'argent, alors continuer, continuons, on avance doucement, mais on avance....

Clem a dit…

Toutes mes félicitations :-) C'est super qu'un magazine comme elle se mette à la cuisine bio, vivement des recettes bio dans chaque numéro ;-)

Mademoiselle_aud a dit…

Applause ! :)

Sinon qu'est ce que le souchet ? Une céréale, une épice ?

Calirel a dit…

Génial ! je vais aller l'acheter pour bouquiner ça:)A bientôt !

Virginie Péan a dit…

Mamapasta, on s'échangera nos autographes dans ce cas.
Thierry, merci pour ce long commentaire. La bio n'est effectivement pas encore suffisamment soutenue, et les nouvelles normes européennes ne vont pas arranger la situation. Je suis d'accord que ce n'est pas évident d'être à 100%, par contre, justement pour la levure, j'utilise de la poudre levante à base de bicarbonate. Rien à voir avec les sulfates et l'alu présents dans les levures chimiques. On peut se procurer ces poudres levantes dans les magasin bio, et à défaut, se suffire de l'alliance bicarbonate de soude + vinaigre. Le magazine Elle a modifié ma recette, préférant le terme "levure" à celui de "poudre levante". Cela fait plus français mais prête du coup à la confusion. Ce qui me dérange plus, c'est qu'ils ont écrit "beurre bio" à la place de la margarine bio que j'avais initialement mis. Une belle coquille, surtout quand l'auteure est végétalienne !!! Pour ce qui est des sous-sous, le bio peut n'être pas cher, d'ailleurs les personnes que je connais qui consomment bio sont loin d'être celles qui roulent le plus sur l'or. Manger réellement bio participe d'un esprit plus général, d'une réflexion sur la production et la consommation. C'est surtout consommer de la manière habituelle (non-bio) en remplaçant ses produits par des bio qui fait grimper les factures. Bon et puis, sur cette même logique, quand on mange végétarien et surtout végétalien, cela revient en général moins cher, ce qui permet de se nourrir autrement et même de s'acheter des articles plus coûteux comme des huiles bio de première pression à froid ou des purées d'oléagineux.
Clem, oui de la bio dans chaque numéro, ce serait une bonne idée.
Mademoiselle_Aud, le souchet est un tubercule, celui que l'on nomme "chufa" en Espagne et qui sert d'ingrédient de base à l'Horchata de chufa. Il est bourré de nutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments et acides gras essentiels) ainsi que de fibres. En cuisine, il permet d'apporter du croquant dans les crèmes, crumbles, pâtes à tarte, etc.
Calirel, bonne lecture !