jeudi 3 août 2006

Pour le pique-nique végétalien… Des crottes de lièvre en chocolat / Vegan Picnic : Chocolate Hare’s Dirt


J’avais rêvé de douceurs au nom plus stylé… mais la réalité se révéla plus prosaïque.

Les roses des sables faisaient partie de mes classiques quand j’étais enfant. Du chocolat fondu, des corn-flakes, et hop ! De jolies fleurs à savourer ! J’ai voulu revisiter cette recette en utilisant, non pas des pétales de maïs, mais des soufflettes à base de céréales et/ou de farine de châtaignes destinées pour le petit déjeuner. Plutôt que des roses, je voulais former des Crassulas des sables. De mignonnes plantes grasses en chocolat en guise de sucreries d’été… Mais en les réalisant, je n’ai pu obtenir que des informes tas. Enfin si, forme il y avait… Des crottes de lièvre ! Alors je vous rassure, ces crottes fleurent bon la chocolaterie et croustillent sous la dent. Et puis après tout, c’est ainsi plus amusant.
Une recette facile à préparer et qui séduira de nombreux enfants. Pour les plus jeunes, il va sans dire qu’il vous reviendra de prendre en charge la cuisson du chocolat.

Ingrédients
1 tablette de chocolat noir, cassée en morceaux
1 cuiller à café à 1 cuiller à soupe de margarine végétale, selon votre envie
1 cuiller à café de purée d’amande (achetée ou faite maison)
1 pincée de cannelle
soufflettes végétales (ressemblent à des perles et sont à base de céréales, de sucre et d’arômes)

Préparation
Faites fondre au bain-marie le chocolat avec la margarine, la purée d’amande et la cannelle.
Laissez refroidir 10 minutes.
Versez des soufflettes dans un saladier (environ 150-200g, plutôt moins que plus). Ajoutez le chocolat fondu, et mélangez bien jusqu’à ce que toutes les soufflettes soient recouvertes de chocolat. Ajoutez à nouveau des soufflettes si nécessaire.
Recouvrez une plaque de papier cuisson (écho-sulfu). Faites des petits tas avec le mélange. Laissez refroidir dans un endroit frais.
A grignoter en dessert, en en-cas. Parfait d’ailleurs pour un dessert de pique-nique, à condition de les conserver au frais avant consommation. Allez, c’est décidé, j’emmène mon reste au pique-nique de ce soir (voir plus de détail ici sur le rendez-vous).

Rq : vous préférez vous servir de céréales soufflées qui ne sont pas sucrées au préalable. Passez au mini-hachoir 3 cuillers à soupe de sucre de canne pour le réduire en sucre glace. Mettez 30 g (3 carrés) de chocolat + 1 cuiller à café de margarine en plus dans la casserole. Une fois le contenu de la casserole fondu, ajoutez le sucre glace et faites cuire encore un peu jusqu’à fonte totale du sucre. Procédez ensuite comme précédemment.

De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête
Ce n’est pas un livre de cuisine, mais côté crottes, un bon classique. Crottes de cheval, crottes de cochon… Pour les jeunes curieux, elles ne feront plus de mystère !

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

mamapasta a dit…

j'avais besoin d'un prétexte pour entamer ma tablette de chocolat, le voici! Ne t'inquiète pas pour le nom, j'ai trouvé sur le net d'excellentes boulettes aux olives sous l'appellation " crottes de chameau'.

Urban Vegan a dit…

Ma mère a fait la même bon-bon quand j'étais petite, excepté avec le caramel au beurre au lieu du chocolat. Le nom est adorable -- et très visuel. ;)

Virginie a dit…

Mamapasta,
Des crottes de chameau aux olives, je prends. Je ne me lasse pas de voir la tête de mes invités lorsque je présente ce genre de plat. "Oh ! Non, merci, J'ai pas très faim", "Qu'est-ce qu'il y a dedans ?", et puis quelque temps plus tard, tu te rends compte que le plat est vide.
Urban Vegan,
Décidément c'est une recette qui voyage pour séduire les enfants. C'est intéressant, je n'avais jamais entendu parler de cette variante au caramel.

Urban Vegan a dit…

Virginie: Pas caramel exactement-- "butterscotch." (I don't know how to say it in French!) C'est un peu plus crémeux--un parfum américaine populair.

Virginie a dit…

Ne t'inquiète pas Urban Vegan, j'avais compris. C'est le français qui entretient la confusion. On parle du caramel (sucre + eau + éventuellement vinaigre ou jus de citron) et des caramels mous, durs, au beurre. Je n'ai pas précisé au beurre car dans ma tête je pensais à une alternative sans. Par contre, ce n'est pas dit que j'arriverais à refaire quelque chose de ressemblant à ceux de ta mère.