samedi 27 mai 2006

Mousse au champagne chocolaté (sans œufs et… sans champagne)

Comme promis, après les mayonnaises, suit le cortège des mousses au chocolat, que nous allons suivre au fil des prochains rendez-vous « Atelier Végé-faussaire » du samedi. Je débute avec la plus spectaculaire, née d’une erreur, ou plutôt d’un oubli, d’une plus conventionnelle mousse au chocolat (dont je vous transmettrai la recette un prochain samedi) : la mousse au champagne chocolaté. Très aérée, elle enchante les amoureux du chocolat noir, frissonne sur les papilles comme une goulée de champagne, ravira les amateurs de desserts alcoolisés et ne vous restera pas sur l’estomac. Pour être franche, j’ignore son degré d’alcool. Il ne me semble pas élevé et résulte d’une fermentation alcoolique de levure de boulanger sur 2 heures. Rien que ça et pourtant un bel effet !

Ingrédients
400 g de tofu soyeux (dit japonais)
100 g de chocolat à 70%
jus de 2 oranges
1,5 cuiller à soupe de levure de boulanger sèche (type Saf)
1 à 5 cuillers à soupe de sucre de canne, complet ou pas (je n’ai mis qu’une de rapadura car je n’aime pas les desserts trop sucrés et suis une adepte du chocolat à 99%)
1 cuiller à soupe de purée d’amandes (mag. Bio ou faite maison)
1 cuiller à soupe de cacao amer (j’ai pris du dégraissé)
1 cuiller à café de margarine végétale

Préparation
Diluez la levure de boulanger dans le jus d’orange pendant 10 minutes (ne vous désolez pas, ce n’est pas aussi facile que dans de l’eau, mais c’est toujours ça de gagné pour la suite).
Mixez bien la levure de boulanger + le jus d’orange, le tofu, le sucre de canne (mixé lui aussi au préalable si présenté en gros grains), la purée d’amandes et le cacao amer, jusqu’à obtention d’une crème homogène.
Au bain-marie, faîtes fondre le chocolat avec la margarine. Laissez un peu refroidir le chocolat puis ajoutez-le à la crème. Aussitôt, mixez à nouveau. Puis fouettez le mélange pour l’aérer. Versez dans des ramequins et placez 2 heures dans un endroit bien chaud, comme si vous laissiez reposer un pain (par ex. four préchauffé à th1 pendant 5 minutes). Vos mousses auront gonflé sensiblement. Mettez-les au frigo et mangez-les dans les heures qui suivent.

____________________

Remarque a posteriori : après maints et maints essais, je conclue que l'on peut oublier sa mousse 1/2 ou 2 heures à température ambiante ou plus chaude, le résultat est le même : la mousse sera aérée ET alcoolisée/champagnisée. Donc pas de variante plus sobre de cette recette-ci !
Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

Fabienne a dit…

J'adore ce genre de mousse au chocolat, la tienne est un peu différente de cette de Cléa, que j'ai adopté, je vais donc tester la tienne et je pense qu'elle deviendra une variante

Loïse a dit…

Bonjour Virginie, je suis vraiment très intriguée par cette recette, c'est vraiment très original!

Alhya a dit…

le coup de la levure, c'est étonnant effectivement, je vais être OBLIGEE de tester, zut, et en plus c'est une recette au chocolat, trop dur la vie! ;-)

cocotte en chocolat a dit…

Comme Loïse je trouve cette recette très intrigante. J'ai lu jusqu'au bout mais je ne sais pas si j'oserai tester...

Mitsuko a dit…

Tu as utilisé du tofu firm ou soft?

Celine a dit…

Encore une bonne raison pour que j'achète absolument du tofu soyeux, un produit que je n'ai encore jamais essayé ... ta mousse doit etre excellente !

Virginie a dit…

Allez les filles, osez !!! Samedi prochain, je vous donnerai la version moins "alcoolisée", et celle de V. Cupillard déjà testée sur Chez Cléa et Impro végétaliennes suivra bien entendu, avec d'autre(s) (?).
Mitsuko, j'ai utilisé du tofu soyeux, celui que tu appelles "soft" je pense. Il est parfait pour les crèmes car il devient vite onctueux. Mais pour être plus précise, j'ai utilisé du tofu ferme ultra-frais, car on ne trouve plus de tofu japonais sur Nantes (cela ne se vendait pas assez...). A partir du moment où le tofu ne tient pas en cubes, cela marche.

Thalie a dit…

Oh ça c'est fun !
Excellent !
Avec mon tofu préféré en plus.. ben oui, il est japonais ;o) lol
Et qu'est-ce qu'il est bon, si soyeux ...
Argh je dévie un peu là.
Waow, quelle originalité. Utiliser la réaction de quelques ingrédients entre eux pour "champagniser" cette mousse, quelle ingénieuse idée.
D'où sors-tu cette idée ?
BiZz

Virginie a dit…

D'erreurs, de pâtes à pain non cuites et oubliées, de ma circonseption devant la levée de pain à farine sans gluten : ça te va ?

Ludi a dit…

Testée!

Waouh, c'est dingue comme la mousse gonfle et est aérienne(NB: me souvenir d'utiliser un plat plus grand la prochaine fois). Effet alcool bien présent, un tout petit arrière-goût de levure peut-être, j'essaierai avec un tout petit peu moins de levure. J'ai utilisé de l'HE d'orange.
J'ai bien aimé mais mon homme a été un peu dérouté!

Virginie a dit…

Merci pour ton retour Ludi.

Anonyme a dit…

bonsoir! ai tenté cette recette pour les accros au chocolat! tout s'est passé comme prévu, mais alors le goût était trés trés bizarre! oui, il y avait un gout alcoolisé, mais déroutant! seul mon mari a fini sa part... car il ne jette rien! quel dommage!l'idée était géniale!