mardi 29 mars 2011

Muffins Okara-Banane

Lorsque l'on prépare un lait de soja soi-même, on recueille d'un côté le jus-lait, d'un autre côté une purée de soja riche en protéines et en fibres : c'est l'okara. Cet ingrédient qui fait partie de la gastronomie japonaise nous laisse un peu perplexe ; et très souvent il finit tout simplement à la poubelle. Voilà qui est bien dommage ! L'okara enrichit une pâte à pain, apporte du moelleux aux pâtisseries, s'incorpore dans une soupe, rend une purée de pommes de terre plus nutritive, se fond dans la garniture d'une tarte, se prête à la déshydratation ou se fait toaster au four... Ses utilisations sont décidément très multiples.
Aujourd'hui je vous présente une recette de muffins à l'okara, sucrés partiellement avec des bananes et de la mélasse. Ils comblent les petits creux avec saveur et diététique. Pratiques, ils s'emportent facilement dans un sac et peuvent être congelés. Si vous n'avez pas d'okara, vous pouvez remplacer cet ingrédient par le même poids d'amandes trempées 2 h puis mixées.


La recette est publiée dans la revue Ecolopop.


Pour la lire,
cliquez ici.
Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires:

Mlle Pigut a dit…

J'adore cette recette qui allie récupération et gourmandise!

Végébon a dit…

Quelle belle recette design, saine et gourmande :). J'aime beaucoup l'idée de parfumer avec du rhum, des bananes et de la mélasse.

Sweet Faery a dit…

Excellente recette, j'adore le mariage banane-mélasse, elle file dans mes favoris !
Mais dis-moi, comment déshydrates-tu l'okara ? O_o

Virginie Péan a dit…

Merci pour vos commentaires.

Sweet Feary,
Au déshydrateur (excalibur) à 41°C (mais on peut prévoir plus chaud, vu que l'okara a déjà chauffé lors de la réalisation du lait de soja). J'étale l'okara sur une feuille paraflexx (papier sulfu devrait faire l'affaire aussi), et je mets la machine en route. L'okara se déshydrate très rapidement. Il devient tout léger. Après je le mixe (avec le broyeur du Soyabella, le résultat est très fin) et j'obtiens une farine de soja allégée. Du coup, je n'achète plus de farine de soja. On peut faire la même chose avec l'okara d'oléagineux. La farine obtenue est très pratique pour des biscrus, par exemple. Par contre, je n'ai pas été satisfaite des okaras de céréales : la farine est trop fibreuse à mon goût.
Cette possibilité de déshydrater fait que je n'ai pas à utiliser l'okara sous les 5 jours.
Dernière chose : j'ai essayé de faire des galettes d'okara, en mélangeant l'okara avec du tamari, des olives hachées etc. Ca passe mais c'est un peu moyen. Enfin... Il suffirait de perfectionner un peu la recette à mon avis - chose que je n'ai pas pris le temps de faire.

La fourmi a dit…

Chouette, c'est parfait pour moi, avec du sucre de canne, ça sera presque tout "local" en plus :-D

Sweet Faery a dit…

Merci pour ces infos ! Bon week-end :)

Marina a dit…

Ces muffins sont un vrai délice :D
Sans gluten pour ma part à la farine de châtaigne et de riz
Sans sucre (à part la mélasse), sans huile, j'ai remplacer l'okara par 40 Gr de purée d'amande et de la compote.

Au final, j'ai eu 6 Gros muffins et 5 Cookies (je préfère en muffins), délicieux et extrêmement moelleux, les meilleurs que j'ai mangé à présent. (Et encore meilleurs avec des pépites de chocolats ;) )

Pupuce a dit…

c'est bon à savoir, je ne savais pas que cela s'appellait l'okara.
j'imagine que ces muffins doivent être encore meilleurs!

thierryvegan a dit…

26 ans que je lis sur le végétarisme, 10 ans que je suis végétalien et c'est la 1ère fois que j'entends parler de l'okara et de son utilisation : intéressant ! C'est vrai que c'est dommage de jeter cette pâte de fèves de soja, mais la question ne s'est jamais posée vu qu'on ne prépare pas nous-même le lait de soja :)
Une super idée de muffin en tout cas...

Virginie Péan a dit…

Merci pour vos commentaires.

Thierryvegan,
Effectivement on passe sous silence l'okara la plupart du temps. Dans l'industrie du lait de soja et du tofu, l'okara n'est pas jeté non plus. Il est revendu à l'industrie de la viande (notamment pour nourrir les cochons). A l'heure actuelle, il semble que seule Bonneterre réutilise l'okara pour réaliser des biscuits. Il est su que l'okara est très nutritif mais l'intérêt des consommateurs reste trop mince.

urban vegan a dit…

Quelle utilisation inventive d'okara! Tu mangues à moi, VIrginie. (I hope I said that right. That phrase in French always confuses me. We say it the other way around in English).