jeudi 16 décembre 2010

Knäck aux épices de Noël (caramels mous suédois)

Les Knäck (prononcez "knèk") sont des caramels suédois à base de sucre, de sirop et de crème. Nombre de familles les préparent elles-mêmes à l'approche de Noël. Ils sont si faciles à réaliser... Et si tendres à déguster.



Le sirop de sucre suédois est épais et goûteux, avec une toute légère pointe de sel. En France on ne peut le rencontrer que dans certaines épiceries suédoises. Afin de rendre la recette plus accessible à tout un chacun, des idées d'alternatives ont été listées.

La recette des Knäck est publiée dans la revue Ecolopop (sans gluten).

Pour la lire,
cliquez ici.
Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

Mlle Pigut a dit…

J'adooore, vive les fêtes!

L'étudiante a dit…

Je ne connaissais pas... Ca se trouve, en Norvège, je vais avoir le droit d'en déguster aussi :D

chichisandco a dit…

Miaaam^^ une recette qui donne envie et une très belle photo !

VeganPower a dit…

Serait-ce un genre de nougatine plus tendre ?
Mmmm ça me plaît bien ces p'tites choses là ♥

La fourmi des Caraïbes a dit…

Ha, je préfère ces knäck là que ceux du rayons charcuterie...
Hihi ! Bonne après midi !

Sweet Faery a dit…

Une recette qui a l'air délicieuse avec que des ingrédients que j'adore ! Une petite question : le caramel ne colle-t-il pas à son moule en papier ?

Végébon a dit…

Hooo ça a l'air trop bon ! Les québécois font du "sucre à la crème" sur le même principe, mais sans amande ni épices - je préfère ta version :).
Et j'adooore la photo, surtout la version pour ta bannière !

Virginie Péan a dit…

Merci pour vos commentaires.

L'étudiante,
Je pense que tu as plus de chance de tomber sur des Krumkake, mais on ne sait jamais. Fais bon voyage !

VeganPower,
On peut le voir comme cela, c'est vrai. Du moins dans cette recette qui comporte des amandes (pas obligé dans les Knäck).

La fourmi,
Je ne connais pas les autres, mais je sens que c'est mieux ainsi ;)

Sweet Feary,
Non le caramel ne colle pas. Il suffit de retourner la caissette sur elle-même et hop, on a un knäck dans la main.
Par contre, je ne conseille pas d'empiler les Knäck les uns sur les autres comme je l'ai fait pour la photo. Au bout d'un moment, il devient difficile de les désolidariser (même si c'est faisable... En forçant un peu) : la face externe des caissettes doit adhérer plus que la face interne.
Si on conserve les knäck dans une boîte, il vaut mieux intercaler une feuille de papier sulfu entre les étages.

Végébon,
Merci. Je transmets le compliment pour la photo.