lundi 24 mai 2010

Pain Marguerite aux orties / Nettle Daisy Bread

English version below

Ma dernière cueillette d'orties fut pléthorique : 2 grands sacs et demi de feuilles ! Les orties ont pour avantage de se conserver facilement. Plusieurs jours au réfrigérateur, plusieurs mois au congélateur ou après passage au déshydrateur... On peut se permettre de surévaluer les quantités nécessaires pour une soupe aux orties-sésame. Avant de blanchir puis de congeler les feuilles restantes, je me suis lancée dans un pain marguerite qui fleurait bon la campagne. 


Dans cette recette on doit reconnaître aux orties trois atouts : 1. elles enrichissent le pain avec leurs précieux nutriments, 2. elles lui confèrent une certaine rusticité sauvage, tant par leur saveur que par leur parfum, 3. elles colorent la mie d'un beau vert tendre. Et si le pain n'est pas dégusté le jour-même, il fera bel effet tranché puis grillé.


Ce post est l'occasion pour moi de vous parler de mon dernier ustensile de cuisine : une machine à pain, offerte par mon partenaire en électroménager Rue du commerce (merci à lui !). A vrai dire, cela fait un petit moment que je l'utilise, mais j'attendais d'essayer le maximum de ses fonctions avant de vous en faire part. Verdict ? Cette machine offre un bon rapport qualité-prix puisqu'elle reste performante pour la réalisation de pains domestiques, tout en se rangeant parmi les 1ers prix. Comparée à d'autres MAP que j'avais utilisées (empruntées) auparavant, elle est de petit gabarit, peu bruyante (mis à part les Bip annonçant les fins de pétrissage et de cuisson), simple et stable. Les pains et pâtes sont parfaits ; ils peuvent être programmés à l'avance. 

La recette du Pain Marguerite aux orties est publiée dans la revue Ecolopop.

Pour la lire,
cliquez ici.


_______________________

Last time I collected nettles, I was thinking about making a Nettle and Sesame Soup only. But I came back home with 2 and a half large bags, that was too much for just a soup. Hopefully, nettles keep well in the fridge for a few days. Their leaves can also be blanched and stored in the freezer for a few months. 
I decided to use a part of this "extra-amount" to bake a Nettle Daisy Bread. In this recipe, the nettles have got at least 3 qualities : 1. they enrich the bread with their precious nutrients, 2. they confer a sort of wild rusticity, thanks to their singular flavors, 3. they color in a tender green. You can eat the bread the same day, or later (sliced and toasted): it is always nice-looking.
This recipe is published is the internet magazine Ecolopop.

To read it (in French),
click here.
Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

Mlle Pigut a dit…

Ahhh voilà le fameux pain à l'ortie, merci!
Il a l'air super, à la maison c'est mon homme qui fait le pain, je vais lui en toucher deux mots... parce que moi aussi j'ai un peu exagérée lors de ma cueillette d'orties (ma gourmandise me perdra...).

La fourmi des Caraïbes a dit…

Original et très appétissant !

Sweet Faery a dit…

Ha ça y est, tu fais partie des heureux détenteurs de MAP ! C'est vrai que c'est bien pratique. Tes petits pains sont superbes, les graines de courges doivent craquer sous la dent, le thym et la sauge donner un parfum agréable. Idéal pour tartiner du faumage !

VeganPower a dit…

Oulalalala appétissant tout ça :) J'adore la couleur de la mie.
Bon il va falloir que je me bouge pour faire du pain à l'ail des n'ours ;) mais sans gluten pour moi :)

Jolie recette, jolie photo.

Virginie P. a dit…

Mlle Pigut,
Oui le voilà enfin. Je crois que c'est le principe même de la cueillette d'orties qui nous perd. Une fois qu'on est parties et armées de nos gants... Et qu'on a trouvé notre coin à orties... On y va, et pas de main morte :)

La fourmi des Caraïbes,
Si tu ne trouves pas d'orties aux Caraïbes, tu peux prendre des feuilles d'épinard par exemple. Ahh si je pouvais t'en envoyer... mais elles arriveraient dans un sale état.

Sweet Feary,
Exactement, les graines de courge sont là pour donner du craquant. Et le thym + sauge parfont l'harmonie gustative. Ils viennent en toute petite touche, sans qu'on les distingue nettement.

Avec la farine de riz, je pense que le pain sera encore plus vert. Dans ce cas, le bicarbonate suffira comme agent levant, c'est encore plus simple. Je suis curieuse de découvrir ton pain à l'ail des ours, tu fais monter le suspens.
Merci, je transmets les compliments "photo" à l'intéressé.

VeganPower a dit…

Héhéhéhé ;)
Tiens, j'en profite pour te dire que je t'ai tagée dans le dernier article de Monsieur. Il a également répondu à ta question sur la différence du cheesecake cru et cuit ;)

Tu as déjà cuisiné avec de l'ail des ours ?

Virginie Péan a dit…

Merci je vais aller voir ça. Non, je n'ai ni cueilli ni cuisiné avec l'ail des ours. Par contre Mamapasta m'a donné envie de m'y mettre avec ses recettes. D'où mon vif intérêt pour ton pain :)

Lysisca a dit…

J'ai gouté la soupe à l'ortie et je n'aime pas , est ce que le gout est fort? Je vais en faire sécher pour voir si c'est mieux.

Lysisca a dit…

L'ail des ours c'est bon on vient de me filer quelques graines je ne sais pas si ça va pousser ici...

Virginie Péan a dit…

Lysisca,
Je pense pas qu'il est fort dans cette soupe car 150 g de feuilles pour 8 personnes, c'est peu ! Le sésame adoucit aussi. Je pense que j'imagine la soupe que tu as goûté par le passé, plus épaisse, non ?
Bonne chance avec l'ail des ours. Tant de belles choses poussent dans ton jardin, pourquoi pas lui ?

diana a dit…

il est super joli ce pain!
mais je ne sais pas où est-ce que je vais aller trouver des orties...
ça fait plusieurs fois que je vois des recettes avec...encore un pas à faire!
merci
j aime beaucoup tes recettes!

Virginie Péan a dit…

Diana,
Merci pour ton intérêt. Si pour toi c'est plus facile, n'hésite pas à remplacer les orties par des épinards.