mercredi 17 février 2010

The Urban Vegan

English translation below

Débordante d'énergie, curieuse, généreuse, activ(iste), talentueuse, joyeuse, moderne, Urban Vegan est une auteure qui croque la vie à pleine dents. C'est toujours avec bonheur que je lis ses aventures sur son blog, ou l'invite à nous livrer quelques unes de ses recettes sur Végétariens Magazine. En janvier 2007, pour mon premier dossier "cuisine", elle était intervenue avec une soupe polonaise. En septembre 2009, elle a brillamment couvert à elle-seule deux pages, en tant qu'invitée spéciale.

Son livre de cuisine allait alors bientôt paraître : The Urban Vegan, 250 Simple, Sumptuous Recipes from Street Cart Favorites to Haute Cuisine. D'emblée le découpage thématique me plait : Culture Café, Menus pour déjeuners, Jardins urbains, Desserts, Happy hour, etc. Le ton est donné, comme sur son blog, Urban Vegan nous plonge dans une atmosphère de bars, brasseries et grands restaurants, là où les cultures se mélangent, là où l'ennui n'a jamais de place. Les recettes sont généralement simples et conviennent pour des occasions diverses : petits déjeuners gourmands, fêtes, dîners sympas... Urban Vegan n'est pas avare en conseils, ce qui, à mon avis, fait de ce livre un basique pour les végans et amateurs de cuisine saine. Comme bon nombre de livres américains, The Urban Vegan ne possède aucune photo, certains lecteurs, et notamment les français, le regretteront. Toutefois, les recettes ayant préalablement été testées par un groupe de 25 bénévoles, il est possible de jeter un oeil à leurs clichés ici.



Dernièrement, je suis moi aussi passée à l'action et ai essayé une des 250 recettes, les Spaghetti Carbonara. C'est une recette facile et extrêmement rapide à réaliser. Ne nécessitant que quelques ingrédients basiques, elle peut être concoctée sur un mode spontané, ce qui d'ailleurs m'est arrivé. Ayant aimé, je n'hésiterai pas à la refaire, peut-être en la déclinant selon l'humeur du jour (avec basilic, olives, tomates séchées...). Sans compter que... Mexican-Irish Coffee, Jicama Salad, Feijoada, Havana Beans and rice, Lemon Poppy Seed Tempeh... Tant d'autres recettes m'attendent dans ce livre.




__________________

Full of energy, curious, generous, activ(ist), cheerful, modern, talented, Urban Vegan is a writer who eats life to the fullest. I always read her blog with pleasure, as well as I enjoy inviting her for Végétariens Magazine. In January 2007, she wrote a Polish Soup for my first file on this magazine. Last September, she brilliantly covered 2 pages for a file about Vegan Cuisine in USA, as a special guest. Thanks again to her for these contributions.
At that time, her book was nearly in stores: The Urban Vegan, 250 Simple, Sumptuous Recipes from Street cart Favorites to haute Cuisine. At first glance, I like the thematic organization: Cafe Culture, Lunch Cart, "Just Desserts", Hapy Hour, etc. We can already hear the tone of the book... As well as on her blog, the author invites us in various cafe and restaurant atmospheres, where cultures mix, where there is no place for boredom. The recipes are generally simple and suit for many occasions: breakfast, party, nice dinners... Urban Vegan gives lots of tips, for this reason I consider her book as a basic any vegan or healthy diet seeker should have at home. As many American books, The Urban Vegan shows no pictures, which can be disappointing for some readers (for instance French readers, who are used to picture cookbooks). However, the recipes have been shooted by a group of testers, and we can see their pictures here.
Recently, I tried on of the 250 recipes, the Spaghetti Carbonara. I found it easy and very quick to make. It only asked for basic ingredients, so I was able to follow it spontaneously. I will do it again, maybe adding some variations depending of my day mood (with basil, dried tomatoes, olives...). Without thinking about the fact that... Mexican-Irish Coffee, Jicama Salad, Feijoada, Havana Beans and rice, Lemon Poppy Seed Tempeh... So many other recipes are waiting for me in this book.
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

urban vegan a dit…

Mille mercis, Virginie! Bisous...

Virginie Péan a dit…

De rien Urban Vegan. Cela faisait longtemps que je voulais écrire ce post.

Sweet Faery a dit…

Alors là, je me sens particulièrement visée pour les photos, et je le prends très mal ! lol ;-)
Le livre me faisait justement de l'œil...
J'ai essayé de répondre au mieux à ta question sur le livre de Clea.
Belle journée, à bientôt !

Virginie Péan a dit…

Visée en partie Sweet Fairy, juste en partie ;) C'est une remarque que j'entends régulièrement sur les livres américains, et je suis la première à la faire. C'est pour cela que je trouvais important de le noter. Comme les Français ne peuvent acheter ce livre que via internet, il est difficile de se faire une idée du contenu avant de le commander.
Je vais voir de ce pas ta réponse...

yari a dit…

Je lis son blog régulièrement moi aussi, c'est vraiment super. Et je pensais déjà commander son livre, mais maintenant que j'ai lu lu ta présentation, je vais le faire tout de suite.

mamapasta a dit…

les spaghettis suedois sont très exotiques!

C'est vrai qu'on a du mal avec les livres sans photos.....Et qu'avec des photos, on est déçues de ne pas faire aussi beau...Jamais contentes!

Virginie Péan a dit…

Yari,
Oui, c'est un livre qui vaut le coup à mon avis. J'ai plaisir à le feuilleter même sans photo, ce qui est extrêmement rare. On y retrouve le ton coloré de son blog et comment dire, cela fait un effet "vacances".
Mamapasta, tu as remarqué ? Ce sont des spaghetti frisés au fer, une vraie tradition :D Plus sérieusement, je voulais mentionner cette variante, mais ce bout de texte a disparu en cours de route. En fait, Urban Vegan a écrit que l'on pouvait prendre aussi des fettucine ou des linguine. Moi j'ai pris des "je sais pas quoi". En noms de pâtes, je ne suis pas douée, il faut toujours que je regarde les photos sur les paquets ;)
Je crois qu'avec les photos du groupe de testeurs, on ne peut pas être déçue de ce qu'on a fait. Ils cuisinent dans les mêmes conditions que nous et n'ont pas mis de la peinture à la place d'une sauce ou je ne sais quelle énormité que l'on retrouve parfois sur des photos culinaires. Après, il faut chercher leurs photos sur le site, ce qui complique toujours un peu la tâche...

Julie a dit…

J'adore ce que fait The Urban Vegan !

Tamagochan a dit…

Merci pour cette belle découverte!

Virginie Péan a dit…

Julie, eh bien comme ça nous sommes deux. A vrai dire nous sommes bien plus que cela, Urban Vegan est très populaire et c'est un bon signe. Elle montre un exemple de femme végane contraire aux idées reçues : elle est bien inscrite dans son siècle, ne fait partie d'aucune secte, aime prendre du bon temps, est ouverte sur le monde, n'a pas de carences et possède une cuisine variée.
De rien Tamagochan, les blogs sont aussi faits pour ça.