mercredi 19 décembre 2007

Foie gras, non merci !

Et c'est reparti pour un tour.

A l'approche de Noël, les emplettes fusent, pouvoir d'achat en baisse ou pas. Et si l'obsession des Françai(e)s ne tourne pas autour du choix de leurs cadeaux, elle se reporte sur le menu du Réveillon, tellement original, avec ses huitres, homards, foie gras, dinde aux marrons et bûche au beurre. Oui j'en suis fatiguée. Tellement fatiguée que je suis déjà pressée d'être le 26 décembre. Dommage ?

Il existe pourtant quelques petits végé-remontants, et là je ne vous parle pas des menus sans cruauté... mais de la campagne anti-foie gras menée depuis plusieurs années par Stop Gavage (voir mon précédent billet sur le foie gras).

Qu'y-a-t-il de nouveau depuis l'année dernière ?

Stopgavage a élargi ses activités, fondant l'association L214. Depuis novembre dernier, Stopgavage/L214 a entrepris une tournée en France, en partenariat avec le SPA, montant de ville en ville des stands avec distribution de tracts, signature de pétition et dégustation de faux-gras (tartex « truffe-champagne », en vente en magasins bio). Vous pouvez suivre cette tournée ici. Des affiches, tracts, pétitions, auto-collants, etc. sont également proposés dans la boutique de leur site.

Bien entendu, la pétition en ligne de Stopgavage demeure d'actualité (signez le Manifeste pour l’abolition du foie gras). N'hésitez pas à passer le message.

Joyeuses fêtes !

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

Agathe a dit…

Justement je voulais te demander comment ça s'était passé à Nantes ?

cammu a dit…

Jamais au grand jamais j'encourragerai cette pratique.
J'y ai jamais goûté et j'ai surtout pas l'intention de le faire.
:)

CHIC-HANDSOME a dit…

commen tu vas ?

-jamesee-st-smile

mamapasta a dit…

pas facile de mettre les pieds dans un supermarché ces temps ci sans voir des piles de foie- gras qui seront probablement périmés et jetés pour une partie bientôt....Quel scandale!
vivent les pâtés végétaux faits maison ( pas goûté le tartex truffes champagne )
le chinois et la salamandre