mercredi 14 juin 2006

Une bien morne existence…

Au Japon, existent de tristes parcs d’attraction, confinant en tout 800 ours sous-alimentés et sous-médicalisés. Enfermés dans des trous bétonnés, ces animaux sont réduits à passer leur temps à quémander ou à se disputer des bouts de nourriture jetés par les touristes. Et cela jusqu’à leur mort. Que d’ennui !
La WSPA (Société mondiale pour la protection animale) a réussi à fermer un de ces parcs. Deux autres sont en tractations pour une prochaine reconversion. Restent encore cinq autres parcs qui, espérons-le, suivront ce même chemin.
Pour la WSPA, faire cesser une telle activité ne suffit pas. Il doit s’ensuivre une construction d’un habitat répliquant les conditions de vie naturelle des ours ainsi qu’une prévention de toute atteinte à leur bien-être.
Une pétition est lancée pour demander au Japon de stopper ce cruel divertissement. La WSPA cherche à récolter 10 000 signatures. A l’heure actuelle, il n’en manque qu'à peine 2 000.
Merci de contribuer à cette action, en cliquant ici (pétition en anglais).

Et puisque j’aborde le sujet « ours », je me permets un détour par la polémique française autour du renforce-ment des ours bruns dans les Pyrénées. Je ne vous donnerai pas mon avis sur cette question, étant moi-même encore très partagée : je méconnais trop à mon goût autant le mode de vie des ours que ses conditions de « réintroduction », et reste par principe moral toujours du côté des « prédatés » plutôt que de leur(s) prédateurs. Une donnée, tirée de Marianne (n°88) et apprise sur Veganimal.info, a néanmoins retenu mon attention : « Les ours des Pyrénées tuent, en moyenne annuelle, de 150 à 200 brebis. Chaque année, […] 700 000 brebis invendues finissent à l’équarrissage ! »
En nous attaquant aux ours goulus, ne perdons-nous pas de vue d'autres plus gros estomacs ?
Pour approfondir ce sujet, je vous conseille de cliquer ici, pour lire un article qui ose sortir des sentiers battus.

Note a posteriori : autre pays, même cruauté envers les ours ! The Urban Vegan nous rapporte de son séjour en Inde des photos pour nous évader, d'autres pour nous enrager. Pour lire son post au sujet des Ours danseurs, cliquez ici.

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

Urban Vegan a dit…

triste. j'ai contribue à la pétition.

et aussi, ne pas oubliez les ours d'Inde:
http://urbanvegan.blogspot.com/2006/06/please-help-indias-dancing-bears

merci.

mamapasta a dit…

C'est signé!

salwa a dit…

ca me fait mal au coeur ! pour te dire meme le petit poisson rouge de ma niece seul dans son bocal a reussi me faire monter les larmes aux yeux !!

Virginie a dit…

Merci les filles. Oui tu as raison Salwa, on ne le dit pas assez. Les poissons rouges s'ennuient mortellement dans leur bocal ou aquarium.

Thalie a dit…

signé bien sûr, de toute façon je signe presque toutes les pétitions qui me touchent et il y en a ...
même lorsque j'entends dire que c'est pas bien ces pétitions qui circulent par mail, que ce sont des attrape-nigauds, que ça ne sert à rien etc.... mouais...moi je dis que si tout le monde se dit tout le temps que ça ne sert à rien, c'est sûr qu'on avancera jamais...
mais ils ont tort.

Pour info Salwa et Virginie ;o) lol
ls poissons rouges ont quelque chose comme 10 secondes de mémoire dispo...
Même s'ils étaient malheureux, ils ne s'en rappelleraient plus ;o) lol

Virginie a dit…

Merci Thalie pour la signature. Effectivement, on dit que les pétitions par internet ne valent pas grand-chose car la signature est virtuelle. Mais pas grand-chose c'est mieux que rien du tout. Et par ce biais, on arrive à récolter un nombre important de signatures, ce qui compense.
Sinon pour les poissons rouges, j'avoue que je ne saisis pas ta réflexion : à quoi ça sert d'avoir de la mémoire, quand de toute façon on souffre en continu ?