jeudi 28 avril 2011

"Frites" de scorsonère et leur dip cajou-basilic

La scorsonère est le plus souvent appelée (à tord) salsifi. Cette racine noire, à la pulpe blanche, a mauvaise presse, car on la dit difficile à préparer. Et il est vrai qu'une fois pelée, elle libère un latex qui se colle à nos mains. Pour parer cet inconvénient, on conseille de peler la racine avec des gants. Personnellement, je me contente de la plonger dans une bassine d'eau durant cette opération. Une fois la peau retirée, la scorsonère n'attend pas, au risque de s'oxyder à l'air libre. Et une fois cuite, elle fond dans la bouche, libérant des notes douces d'artichaut.




Dans la recette d'aujourd'hui, la scorsonère se déguise en pomme de terre. Si l'effet est amusant, ces "frites" rôties surprennent par leur légèreté. Accompagnées d'un dip cru cajou-basilic, elles pourront être servies à l'apéritif, en entrée ou en tant que légumes dans le plat principal. S'il vous reste un fond de dip, n'hésitez pas à le tartiner sur une tranche de pain ou à le servir avec des crudités.

Cette recette sans gluten est publiée dans la revue Ecolopop.

Pour lire la recette,
cliquez ici.
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

Lysisca a dit…

C'est maintenant la saison du scorsonere ? ici , enfin dans mon jardin c'est en hiver avant que ça gèle...
Jolie recette qui fait bien envie!

Sweet Faery a dit…

Je ne connais pas ce légume mais il semblerait qu'il a un peu les mêmes défauts que le topinambours ! Qu'importe, s'il est aussi savoureux, il en vaut bien la peine. La purée de cajou est mon chouchou du moment en sauces faumagères...

Virginie Péan a dit…

Lysisca,
Je le vois effectivement comme un légume d'hiver. Mais tu sais en Suède, tout est décalé par rapport à la France. Les légumes nouveaux ne sont pas encore arrivés (juste le chou vert).

Sweet Feary,
Je pense que tu connais les salsifis. Le plus souvent les salsifis sont en fait des scorsonères, et on les connait surtout déjà pelés.
Pour le topinambour, je me contente de le brosser. Par contre, je pense qu'il faut peler la racine de scorsonère, à cause de son latex - à vérifier.

Mlle Pigut a dit…

Encore et toujours une jolie recette...

Mon Journal Vegan a dit…

Très appétissant!

Marina a dit…

J'avais envie de faire les frites demain mais je ne trouve pas de scorsonère :(

zara whites a dit…

waouh! ça fait longtemps! heureuse de t'avoir retrouvé ma belle! et quel magnifique blog que c'est devenue! je vais vitre noter qq recettes et tester! bises ma belle!

Virginie Péan a dit…

Merci pour vos commentaires.

Marina,
Les scorsonères sont plutôt du côté des magasins bio et des maraîchers, au marché. Après, peut-être qu'ils ne sont plus de saison par chez toi, ça c'est très possible (comme je l'ai écrit plus haut à Lysisca, je suis décalée par rapport aux fruits et légumes français). Sinon, Picard vendait des "salsifis" surgelés très bons, déjà pelés et tronçonnés (rien à voir avec les conserves). J'ignore si c'est encore d'actualité.

Zara Whites,
Quelle surprise ! Welcome back!

Marina a dit…

Merci pour ta réponse, depuis quelques semaines je n'en trouve plus en France, je regarderai la prochaine fois que j'irais à Picard ;)

poucinette a dit…

miammmmm !!!!!