lundi 1 mars 2010

Choucroute Légère / Light Sauerkraut

English version below

Cela devait faire 20 ans que je n'avais pas mangé de Choucroute. J'avais de si mauvais souvenirs de ce plat bon mais... Si lourd et indigeste que je n'avais jamais osé en cuisiner. Je préférais consommer le chou fermenté bio cru, en salade. Et puis, je me suis laissée tenter par un beau chou entier et fermenté, trouvé au rayon frais d'un supermarché... Et me suis lancée dans une version végétale de cette recette traditionnelle. En cours de parcours, la Provence côtoie l'Alsace : la Cuisine connait des prouesses inconcevables pour la Géographie ! L'ajout d'olives et de poivron rouge permet en effet de rehausser ce plat sans passer par de mutliples saucisses de soja souvent coûteuses. Et puis, un petit rayon de soleil est si bienvenu en cette fin d'hiver...



La recette est publiée dès aujourd'hui dans la revue Ecolopop.
Pour la découvrir,
cliquez ici.

____________________

A light vegan version of the Alsacian Sauerkraut. This dish is usually heavy and served in Winter. In this recipe, I made it so light that it can be appreciated at any season, and you won't feel bad when you will leave the table !
The recipe is published in the internet magazine Ecolopop.
To read it (in French),
click here.
Rendez-vous sur Hellocoton !

13 commentaires:

Sweet Faery a dit…

Haha excellent le verre de bière et les pommes de terre sur la table, pour le coup ça fait très alsacien ! ;-)
Les olives sont une très bonne et originale idée, je suis sûre qu'eles s'accommodent très bien avec l'acidité du chou.

Julie a dit…

Étant originaire de lorraine, ta recette ne peut que me plaire. J'aime beaucoup ce mélange des deux régions. Un mariage qui pourrait bien réconcilier le nord et le sud ;)

two vegan boys a dit…

Hi. I really like your page. The food looks amazing. Thank you for stopping by my site.

Virginie Péan a dit…

Sweet Fairy, on se l'est joué très traditionnel. Faut dire que faisais découvrir mon patrimoine à mon photographe :) Comme le plat cuit pendant 1h30, les saveurs se mêlent bien, et olives et chou échangent un peu leurs goûts. Donc pas de forts contrastes et ça marche très bien (j'avoue qu'en cuisinant, je n'étais pas sûre de mon coup).
Julie, tu es originaire de Lorraine ? Je l'ignorais. Ma grand-mère aussi. Par contre, elle ne m'a pas laissé autant de recettes et de souvenirs culinaires que ta grand-mère italienne, j'ai l'impression.
Two Vegan Boys, Thanks for coming here. Your compliments are very appreciated :))

mamapasta a dit…

choux entier fermenté???Tu veux dire pas coupé en lamelles?? ça m'étonne beaucoup leur méthode!

Virginie Péan a dit…

Oui Mamapasta, entier ! C'était la première fois que j'en voyais aussi. Ne me demande pas comment ils ont fait, le résultat était là. Il faut que je me renseigne, je crois que ce chou fermenté était vendu pour des recettes slaves. Alors que normalement, en France, le chou fermenté est vendu en grande surface uniquement pour la Choucroute, et donc pré-émincé.

La fourmi des Caraïbes a dit…

Moi aussi ça m'intrigue ce chou entier fermenté.
Une VG choucroute, je m'en fait une fois par an, mais je cherche à faire plus traditionnel. Une version avec poivrons et olives, c'est culotté, je n'aurais pas osé. Je suis admirative devant cet anticonformisme :-D

Virginie Péan a dit…

Mamapasta et La Fourmi, je vous prends le chou en photo dès que je peux. J'en profiterai pour faire une de ces recettes slaves. Allez, la Fourmi, range-toi dans les rangs des rebelles de la Choucroute ! Tu verras c'est rigolo. Le seul pépin, c'est que les expérimentations ne sont pas toujours concluantes et que dans ces moments, on regrette une Choucroute plus traditionnelle. J'aimerais bien goûter une Choucroute des Caraïbes en tout cas.

Lili Végétatout a dit…

Moi non plus je ne suis pas très choucroute (végétarienne bien sûr, parce que choucroute tout court, même pas la peine d'y penser), mais ta version est intéressante !

Et ça me rappelle qu'hier, au magasin bio, j'ai trouvé du "jus de choucroute". Bé je l'ai laissé dans son rayon celui-là ^^°

Virginie Péan a dit…

Ha ha ! Le jus de choucroute, oui, c'est autre chose... Ceci dit, j'en ai déjà acheté. A une époque, j'aimais bien me faire une soupe rapidos pour entamer mes repas. Genre du knorr végé-santé et maison. Je devais mélanger dans le petit bol un peu de miso, de persil haché, des algues en paillettes, de la levure de bière et de l'eau chaude. Je finisais avec un tout petit peu de jus fermenté, et parfois c'était du jus de choucroute. Comme ça, j'aimais bien. Par contre, à boire tout seul, je n'ai jamais pu :)

Löu a dit…

Je crois que c'est bien la première fois qu'une choucroute me fait envie !
J'en n'ai pas non plus un super souvenir de cette spécialité Alsacienne, d'autant plus que c'était souvent dans des cantines scolaires !

Virginie Péan a dit…

De la cantine ? J'ose à peine imaginer le désastre. Je me rends compte à travers ces commentaires que je n'étais pas la seule à être fâchée avec la Choucroute. C'est dommage car il y a beaucoup à explorer avec le chou fermenté. On pensait être les pires ennemies de la Choucroute, alors qu'en fait c'est la Charcut' sa pire ennemie.

Löu a dit…

Je crois en effet, que tu as peut-être ciblé le problème de la choucroute "traditionnelle" : la Charcuterie, maintenant que tu le dis j'ai envie de dire que ça tombe sous le sens que c'est bien ça qui cloche.
Il fallait osé braver les traditions, et finalement on fait un pas en avant !