jeudi 8 novembre 2007

Zoos, l'enfer du décor : un DVD

Zoos, l'enfer du décor est un documentaire, qui explore la question de l'enfermement animal au sein des espaces zoologiques. Le film interroge la position à adopter vis-à-vis de cette forme d'exploitation animale, qui est de plus en plus contestée. En attribuant une place de choix au dialogue, et par la présence de nombreux intervenants : historiens, philosophe, éthologue, assistant zoologique, militants, etc., le film fait naître une réflexion pertinente, et développe ainsi plusieurs problématiques directement liées à la question de l'enfermement animal.

Zoos, l'enfer du décor nous replonge à l'époque coloniale, lors de la naissance du zoo, et nous explique son évolution jusqu'à nos jours, ainsi que les remises en question qu'il a subi. Le film dévoile le quotidien des animaux en captivité, puis amène une critique des différentes justifications de cette entreprise (intérêt pédagogique du zoo, sauvegarde et réintroduction des espèces, études scientifiques, etc.), et apporte des informations méconnues du public des zoos (chiffres alarmants concernant le taux de mortalité des animaux sauvages en captivité, les comportements stéréotypés des animaux, le commerce illégal, etc.).

Enfin, le film s'oriente vers une réflexion plus éthique, concernant le sentiment de soi de l'animal, sa souffrance physique et mentale.
Zoos, l'enfer du décor détaille les critères de considération morale que l'Homme devrait avoir envers l'animal, définis en fonction de la capacité de l'animal à ressentir plaisirs et souffrances. Ces critères sont négligés au sein de nos sociétés, dans lesquelles le spécisme occupe une large place.

_____________________

Pablo Knudsen est un réalisateur, qui a suivi un parcours universitaire d'Études Cinématographiques et Audiovisuelles, à Lyon. Il clôture son Master de cinéma par un mémoire de recherche sur les films de Frédéric Wiseman, et s'interroge sur la façon dont le documentariste représente l'animal, son exploitation, son corps et sa souffrance.
Depuis de nombreuses années, Pablo Knudsen s'intéresse aux conséquences de l'exploitation animale dans nos sociétés, et donne un point de vue critique des différentes justifications qui en sont faites.
Pour le contacter: zoos-l-enfer-du-decor( a )hotmail( point )fr

____________________


Qu’ajouter à cette fiche descriptive publiée sur le site l214.com ? Peut-être que ce long-métrage de 94 minutes s’organise en différents chapitres et qu'il présente de nombreux entretiens (directeur de recherches au CNRS, philosophe, historiens, antispécistes…).
Pablo Knuden, cinéaste est l’auteur d’un précédent court-métrage, Apprendre à tuer, que vous pouvez visionner ci-dessous.

____________________

Pour commander Zoos, l’enfer du décor :
- 20 euros, à l'ordre de Pablo Knudsen, 86, rue Ney, 69006 Lyon
- ou zoos-l-enfer-du-decor@hotmail.fr
- en ligne : boutique de l214.com

Plus d’informations : article paru dans Charlie Hebdo, par Luce Lapin
Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

Karin a dit…

Ce film m'a l'air très intéressant. Je me suis toujours dit que l'existence des zoos étaient justifiée si leur but était d'assurer la sauvegarde des espèces en danger, et si cela était faisable en respectant les besoins de l'animal au maximum. Cependant certains faits ces dernières années me font penser que le but des zoos est en fait de faire du profit. Au Danemark, où je vis, les zoos laissent des animaux comme les ours ou les tigres se reproduirent, car c'est "dans leurs instincts" de faire des petits (mais surement aussi parce que de jeunes oursons ou tigres attirent beaucoup de visiteurs). Le problême, c'est que biensûr il n'y a pas de place pour les jeunes animaux quand ils deviennent adultes et doivent se séparer de leurs parents, et si le zoo n'arrive pas à trouver un autre zoo où placer ces animaux, ils choisissent de les tuer. Ces animaux, qui pourtant représentent des espèces en danger, ne peuvent pas être remis dans la nature, vu que la vie dans un zoo en est trop éloignée et qu'ils n'ont pas appris à se débrouiller. Cela signifie que le zoo n'aide pas les espèces en danger, et que la vie des animaux dans le zoo est si artificielle qu'ils en perdent leurs instincts.

Enfin, beaucoup de blablas de ma part, mais cette hypocrisie de la part des zoos me révolte. Mais en dehors de ca, je trouve ton blog super! Tes recettes ainsi que celles de tes intervenants sont une source d'inspiration quasi-quotidienne.

urban vegan a dit…

Ce documentaire semble intéressant. Je suis contre des zoos et des cirques sur le principal, quoique je sache que, tristement, ils continueront probablement à exister.

Il me fait triste. Je suis stupéfié combien peu de personnes peuvent détecter la douleur et les vies arrêtées des animaux là.

Virginie Péan a dit…

Merci pour vos réactions, et pour ton encouragement Karin. J'ignorais que l'on tuait les petits, si on n'arrivait pas à les placer. Les documentaires qui embellissent tant ces zoos dits modernes envisagent tellement les naissances comme un succès, on imagine mal que la vie de ces animaux n'est pas préparée, ni même pensée. Une raison de plus d'être écoeurée.