jeudi 6 septembre 2007

Orang-outans et huile de palme : rectificatif

Une alerte circule depuis plus d'un an via internet et des réseaux militants : la production d'huile de palme engendrerait la destruction des forêts vierges d'Indonésie et de malaisie, et par voie de conséquence, mettrait en péril la survie des orang-outans. L'huile de palme est présente dans d'innombrables produits alimentaires et cosmétiques, même bio. L'exclure de sa consommation signifie concrètement que l'on cessera de cuisiner avec de la margarine, de goûter à la majorité des paquets de biscuits, d'utiliser tel ou tel produit vaisselle, etc. etc. La liste est longue.
Sauf que l'information aussi vraie qu'elle soit, mérite d'être nuancée.

En effet, une partie, certes minoritaire, de la production mondiale d'huile de palme provient d'Afrique et d'Amérique latine. A savoir si ces cultures-là impliquent d'autres destructions et mettent en péril la survie d'autres animaux....

Mais surtout, je viens d'apprendre, dans Végétariens magazine n°11, que "l'huile de palme utilisée dans certains produits biologiques à destination des végétariens est cependant issue de palmeraies en modes de culture durable". Tout est dans le "certains".


Comment déterminer la provenance et le mode de culture des huiles de palme utilisées ? Une mention sur les emballages réduirait certainement le dilemme des consom'acteurs et consom'actrices. En attendant, nous pouvons :
- cesser toute consommation d'huile de palme. Il est par exemple tout à fait possible de remplacer la margarine par de l'huile d'olive. Par mesure de précaution, on préfèrera ne soutenir aucun mode de production.
- nous renseigner auprès des entreprises, en leur écrivant.
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

mamapasta a dit…

pourquoi n'y aurait-il plus de margarine??, les graisses de coco et de palmistes sont aussi des graisses très saturées qui permettent de " rigidifier " les margarines faites à
base d'huiles non hydrogénées , et même que peut être des émulsifiant naturels du genre de la gomme arabique pourraient servir à créer une pâte tartinable?

Virginie Péan a dit…

Mamapasta,
Les margarines à bases d'huiles non-hydrogénées sont tout aussi rigidifiées à base d'huile de palme. Et la plupart des margarines bio sont à base d'huiles non-hydrégénées. Je ne vois pas, diététiquement parlant, de raison de leur faire la guerre. Personnellement, je ne pense pas que tout soit à jeter dans ces huiles, du simple fait qu'elles comportent une forte proportion de graisses saturées par rapport aux autres huiles. Tout dépend de l'alimentation en général et dans les excès. Et la margarine permet notamment aux nouveaux végétalien(ne)s de remplacer le beurre dans leurs recettes préférées. Le remplacement par de l'huile d'olive n'est pas aussi automatique et demande en tout cas le plus souvent des réajustements. Devenir vegan demande suffisamment de changements vis-à-vis de l'alimentation, comme dans un rapport au monde. Je ne suis pas pour rendre la chose plus compliquée. Je te dis ça car tous les vegans que je connais en utilisent et n'ont pas opté pour la version "huiles liquides" (laquelle, en tant que cuisinière, ne me parait pas si exigeante, comme pour toi j'imagine).
Par contre, je suis d'accord qu'on pourrait effectivement penser aux émulsifiants naturels, si les firmes s'en donnaient au moins les moyens. La gomme arabique n'est pas plutôt un gélifiant ?

Anonyme a dit…

effectivement en amérique comme ailleurs l'éploitation du palme est à l'origine de massacres d'arbres des tribus humaines autochtones et autonomes ainsi qu'animalesn un réél génocide avec des mots biens et des actions bien pesés! Produits bio, bois, animaux prisonniés ou massacrés. Aucune exception dans aucune production, source sûre.

Anonyme a dit…

www.greenfilm.free.fr...sans commentaire

Virginie Péan a dit…

Merci pour cette précision. C'est dommage que l'on ait moins d'infos sur la production d'huile de palme dans ces continents.