jeudi 7 juin 2007

Pommes de terre au varech et au plantain, par Mamapasta

Interventions ponctuelles…
… Recettes végétaliennes



Aujourd’hui, c’est Mamapasta qui régale !


Un petit peu de verdure pour recharger nos réserves en iode et en minéraux. Le plantain est présent partout où la terre est tassée, il résiste au piétinement , est riche en calcium, zinc et potassium et... méconnu !
Pourtant sa saveur de sous bois rappelle celle des champignons pour peu que l'on ne consomme que ses jeunes feuilles. Donc profitons de la repousse induite au gré des averses, en ne cueillant que les feuilles du cœur, qui n'ont que moins du tiers de leur taille définitive, et pas encore le caractère ligneux et un peu amer des feuilles adultes. Il suffit de 10 grammes par personne pour aromatiser une sauce de salade, une soupe ou une sauce, ce qui est facile à récolter, car ces plantes poussent souvent groupées.


Recette
des pommes de terre de l'ile de Ré (4 petites par personne) * des algues (là c'est du varech en lanière) * du sel de l'Ile de Ré * de l'huile de noix (1 c à soupe par personne) * de jeunes pousses de plantain (10g par personne environ) - du plantain maritime ou du plantain corne de cerf ou du plantain lancéolé : toutes les variétés sont comestibles
Faire cuire les pommes de terre à la vapeur en intercalant les algues sous les légumes pour que le vapeur prenne un goût iodé (tester la cuisson avec la pointe d'un couteau, trop cuit cela perd de son moelleux). Couper les feuilles de plantain perpendiculairement aux nervures en lanières très fines. Mélanger le plantain deux bonnes pincées de sel de Ré et une cuillère à soupe d'huile de noix (au mortier c'est l'idéal). Servir en coupant les pommes de terre chaudes coupées en deux, les disposer sur un lit d'algues et parsemer de la sauce au plantain.

Mamapasta
Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires:

Lisanka a dit…

J'aime bien quand tu régales! Je note la recette et teste l'occaz!

zara whites a dit…

ah, il doit être dans mon livre, non? le plantain? je file voir et demain je vais partir à la chasse du plantin!(oui, oui, fusil, bottes vertes et tout et tout!)

Virginie a dit…

Très tentant ! Comme je vis dans la campagne entre l'océan et la forêt, je devrais en trouver, du plantain ;o)

Karine a dit…

Je ne connais pas du tout, tu aurais du nous mettre une photo de la bestiole crue... (sans mauvaise blague, c'est vrai que des bébêtes à pattes chez toi, on en trouve pas ;))

lory a dit…

J'aime beaucoup.

Fabienne a dit…

J'aime beaucoup comme toujours !

Isil Simsek a dit…

Hi Virginie,
I couldn't wait to write to you.I dreamt you last night and you were pregnant :)I don't know what it means,I hope you are very well.Cheers

Arnaud Juhère a dit…

Madame,

J'ai trouvé vos articles intéressants.

Je travaille pour un site internet spécialisé dans votre domaine.

Pouvez vous me recontacter à ajuhere@sapiensconsulting.fr ou au 01 70 95 82 00.

En vous remerciant,

Arnaud Juhère.

Olivier a dit…

L'originalité de cette recette me séduit immédiatement...
Question un peu bête...Ton plantain, est-ce le fameux plantain lancéolé que nous ramassions, pour les lapins, enfant ?

mamapasta a dit…

et bien Olivier, oui, entre autres ce plantain là, d'ailleurs j'en ai trouvé dans une prairie humide dimanche matin qui était tout tendre et avait un arôme de champignon bien supérieur à celui de mon jardin caillouteux..Comme je ne mange pas les lapins, je ramasse l'herbe pour moi ( pissenlit, plantain, bourrache, coquelicots, chénopode , laiterons, pourpier...)

Marta a dit…

super doit etre tres bon.