samedi 4 mars 2006

Pain de riz/quinoa aux morilles et à la sauge – et tant d’autres variantes… (boulangerie sans gluten)

C’est dans Sans gluten Naturellement de Valérie Cupillard que j’ai découvert l’existence des pains de riz. Ils m’ont étonnée d’abord par leur originalité, mais aussi par leur facilité et rapidité de réalisation. Plus besoin de pétrir la pâte, plus la peine d’attendre qu’elle monte… La farine de riz n’est pas panifiable. Seule la poudre levante favorise un léger gonflement. Et pourtant le pain de riz n’est pas aussi compact que les pains noirs germaniques ou suédois. Sa texture est aussi plus friable, ce qui rend ses tranches bien délicates à découper et à manier. Pour éviter les catastrophes, Valérie Cupillard suggère de cuire plusieurs petits pains plutôt qu’un gros cake. Personnellement il m’est plus simple d’étaler la pâte dans un plat assez large ; après cuisson, je découpe des parts qui s’apparentent à des tranches de pain.
La farine de riz se procure en magasins asiatiques et bio et se distingue selon son degré de blanchissement. Les farines complètes sont plus nutritives tandis que les blanches, plus légères et digestes, sont conseillées pour la réalisation de desserts.

Recette basique du pain de riz
(pour un pain ou six petits pains)
200 g de farine de riz
50 g de flocons de céréales ou encore de farine de riz (j’ai mis ici des flocons de quinoa)
1 cuiller à café de sel
12 g de poudre levante
250 g d’eau

Dans un saladier, mélangez tous les ingrédients à l’aide d’une cuiller en prenant garde de ne pas trop battre la pâte (elle ne lèverai plus). Versez la pâte dans un ou des moules huilés et faites cuire au four th. 9, pendant 15 à 25 minutes.

Vous comprendrez que, de même qu’en boulangerie classique, il est très tentant de personnaliser ce pain, en incorporant des épices, graines, oléagineux, herbes aromatiques, zestes...

Aujourd’hui, j’ai choisi d'ajouter :
3 feuilles de sauge séchées, écrasées entre les doigts
3 morilles réhydratées et découpées aux ciseaux en menus morceaux

2 cuillers à café de graines de tournesol

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

bonheursdesophie a dit…

Sympa tes ajouts avec les morilles, c'est une bonne idée. Essaie avec des graines de quinoa, cela donne du croustillant. J'ai une recette sur le site http://www.lesbonheursdesophie.net/pages/pages/specialites/pain_au_quinoa_et_figuespag.html
si cela te dit d'essayer.

Virginie a dit…

Merci Sophie pour cette idée. Je viens d'essayer de lire ta recette mais je ne la trouve pas (dans la catégorie "sans gluten", je ne peux lire qu'un recette de palets aux amandes et chocolats). Je retenterai plus tard. A bientôt.

Marina a dit…

J'obtiens du pain très moelleux mais avec un goût très amer, sans doute à cause des flocons d'azuki, j'ai fait un mélange : flocons de riz, de sarrasin et d'azuki.

Virginie Péan a dit…

Probablement. La recette originale n'est pas amère en tout cas. D'un autre côté le sarrasin + azuki a appporté du moelleux à mon avis. Avec le riz + quinoa, c'est plus croustillant.

Marina a dit…

Ok, je vais réessayer avec des flocons de riz et de sarrasin ;)

Marina a dit…

J'ai ré essayé mais j'obtiens encore un goût très amer :(
Je pense que cela viens des flocons de céréales.

Virginie Péan a dit…

Probablement. C'est néanmoins étonnant pour du sarrasin. Comme pour les farines, les flocons varient d'une marque à l'autre, ce qui rend la cuisine délicate. Mon essai riz-quinoa n'était pas amer du tout quoiqu'il en soit. Et pourtant je craindrais plutôt le quinoa question amertume. On n'est jamais sûr(e) de soi avec ces histoires.