lundi 7 juin 2010

Teurgoule à la poire / Norman Rice Pudding

English version below

Le riz au lait est une spécialité qui se décline en de multiples variantes, selon les traditions et les goûts personnels. En Normandie, on le nomme Teurgoule. Cuit au four dans un plat en terre cuite creux, il n'est alors jamais porté à ébullition. Au fil des heures, le riz se fait fondant, tandis qu'une jolie croûte dorée se forme à sa surface. Généralement, on parfume la Teurgoule à la cannelle. Voici une recette plus fruitée mais aussi plus légère et toutes saisons. Pour la cuisson, un simple plat à gratin suffira.


Cette recette sans gluten est publiée dans la revue Ecolopop.

Pour la lire,
cliquez ici.

__________________________

Depending of the countries and traditions, we make Rice Pudding differently. In Normandy, they call it Teurgoule and bake it in a special deep pot in terracotta, for few hours. The rice never boils. While it's cooking, it melts with the other ingredients and becomes indistinguishable. The Teurgoule is usually made with dairy milk and cream, lots of white sugar and cinnamon: a quite heavy dish! I preferred a vegan and lighter version, with soy milk, almond butter and light muscovado. To get a fruity flavor, I also added a grated pear, a lemon zest... And some Calvados! Traditionally, the teurgoule is served with Fallue (a Norman brioche) and cider.  But do we really need to follow traditions? Personally, I find the Teurgoule tasty and hearty enough to be served alone or with a simple apple/pear stew.

This gluten-free recipe is published in the internet magazine Ecolopop (in French).

To read it,

click here.

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

Mihl a dit…

Verin interesting how different preparing methods can be. This looks wonderful!

Mlle Pigut a dit…

C'est vraiment une super recette, j'ai l'impression que ça comblerait autant les amateurs de riz au lait classique comme mon amoureux et ceux qui le boudent en général comme moi seront heureux d'y ajouter la poire!

Kecily a dit…

Que de souvenirs d'enfance ! Non que je sois normande, mais simplement grande fan du riz au lait. Celui qui colle, qui fond dans la bouche, rond, moelleux, parfumé....miam ! Et cette peau sur le dessus, un vrai régal ^_^

une idée comme ça qui me passe par la tête : si je devais faire un plat comme ça aujourd'hui, je commencerais par faire tremper le riz avant de le faire cuire. As-tu déjà essayé ?

La fourmi des Caraïbes a dit…

J'aime beaucoup les desserts au riz... et dire que petite, j'avais horreur de ça !

Sweet Faery a dit…

Excellente recette ! La première fois que j'ai goûté à cette spécialité, c'était en Mayenne, région qui a tendance à piquer ses "spécialités" autant à la Normandie qu'à la Bretagne. En tout cas, c'était délicieux malgré son nom vulgaire, et je voudrais bien en remanger... Y a plus qu'à !

Régime au beurre a dit…

merci pour cette recette, ça change
plutot que d y mettre toujours oeufs et lait!

+++

lili

Mély a dit…

Ho, je connais la tergoule !
J'en avais fait un test il y a quelques années :-)
J'avoue que c'était bon, mais je préfére le riz au lait simple :-)

yari a dit…

Je ne connaissais pas du tout cette préparation, à essayer!
J'ai répondu à ton tag: http://cucchiaiodilegno.it/2010/06/07/amish-friendship-bread/

Pauline a dit…

Je viens de la faire (sans le calva) et j'ai bien aimé, même si c'est trop sucré à mon goût. Je referai avec moins de sucre. Excellente consistance qui me rappelle le "rice pudding" de mon enfance.

Virginie Péan a dit…

Merci pour vos commentaires / Thanks for your comments.

Kecily,
J'ai aussi pour habitude de faire tremper le riz avant de le faire cuire à la casserole dans du lait végétal. Cela permet d'alléger le dessert tout en réduisant le temps de cuisson. Toutefois, pour cette recette, je n'avais pas envie de réduire la quantité de lait végétal mais plutôt de sucre (2 fois moins en moyenne que la recette tradi) et de crème (remplacée ici par la purée d'amande). L'idée est que le riz se gonfle entièrement de lait jusqu'à en devenir indiscernable. Si l'on souhaite réduire le temps de cuisson et faire tremper le riz, je conseillerais de le faire directement dans le lait de soja, voire même déjà avec les autres ingrédients. Et juste une petite nuit, si l'on ne veut pas que le lait tourne. J'ignore s'il on obtiendra la petite croûte si l'on réduit le temps de cuisson grâce au trempage : elle n'apparait que sur la fin. A essayer, il est vrai. Merci.

Mély,
En matière de riz au lait, chaque recette a ses adeptes. Comme ça il n'y a pas de jaloux :) Cela dit, cette version n'est pas à la crème comme les teurgoules tradi. Peut-être te plaira-t-elle plus.

Yari,
Je viens de lire tes réponses. Merci.

Pauline,
Oui, je pense que pour le sucre c'est comme le sel : chacun devrait adapter les quantités selon ses habitudes. Pour cette recette, j'ai moi-même divisé les doses habituelles (et anciennes) du teurgoule par deux. Comme quoi, on doit consommer moins de sucre qu'il y a quelques dizaines d'années.